Bienvenue sur le site de l'association

donner des ailes aux projets de vie des personnes

Fondée en 1958, l'Association Les Papillons Blancs de Beaune et sa région est une association d'action sociale et médico-sociale, et un acteur des politiques sociales et du handicap du département.

Elle oeuvre pour un rapprochement permanent entre le monde de l'éducation spécialisée, la société, et les acteurs économiques et sociaux. Elle agit de sorte à réduire toute forme de ségrégation ou d'exclusion des personnes concernées par le handicap : enfants, personnes adultes et familles.

L'Association ne se limite pas à la gestion d'établissements et de services. Elle agit comme un mouvement d'idées, de réflexions et de recherche sur les questions relatives aux personnes handicapées et aux réponses à leurs besoins.

Une expérience de presque 60 années dans le mouvement associatif et l’éducation spécialisée

L’association mobilisée initialement autour de parents en recherche de solutions et de réponses adaptées pour leurs enfants, a contribué à la création, puis au développement d’institutions, d’établissements et services, dans une diversité de domaines de compétences.

Elle a développé ses initiatives vers l’information, l’orientation, l’accueil, et l’accompagnement des personnes déficientes mentales, dans le but de sensibiliser l’opinion et les pouvoirs publics, de rassembler les parents, familles et partenaires, autour du projet des Papillons Blancs de Beaune, et d’apporter les réponses les plus pertinentes aux besoins des enfants et familles.

Les actes techniques et les différentes prestations n’ont de sens qu’à travers la philosophie associative, et l’éthique associative est une référence pour les acteurs œuvrant pour le développement des missions.

Un réseau et des coopérations et compétences associées

La force du projet associatif tient à l’importance de son réseau de bénévoles, à l’engagement des administrateurs, à la compétence des professionnels qui œuvrent et agissent au quotidien dans les établissements et services, à la participation active des familles et à la mobilisation des partenaires.

L’association entend être ouverte sur le monde, attachée à une volonté de décloisonnement et à la pluralité des acteurs qui composent la vie associative et qui, chacun à sa place, apporte l’imagination et l’engagement nécessaire à la conduite de ses missions.

L’association ne se limite pas à la gestion d’établissements et de services.

Elle agit comme un mouvement d’idées, de réflexions et de recherche sur les questions relatives aux personnes handicapées et aux réponses à leurs besoins.

Elle est en mesure de proposer des initiatives et tenir des positions qui lui permettent de poursuivre sa mission : publications, journées d’étude ou création d’évènements susceptibles de favoriser sa connaissance et son image dans l’environnement et les réseaux.

Elle agit en partenariat avec les institutions privées et publiques et les différents acteurs du tissu économique et social.

La protection des personnes comme ancrage et l’insertion comme enjeu.

L’association inscrit sa dynamique dans un équilibre entre les valeurs de protection et celles d’insertion des personnes accueillies et accompagnées.

Elle garantit à chaque usager une considération de sa personne, le respect fondamentale et la prise en compte de ses droits et obligations.

Elle est garante du bien-être, de la dignité et de l’épanouissement des personnes, de leur identité et de leur projet.

L’usager est accompagné dans une perspective visant à valoriser sa place de sujet et d’acteur, de telle sorte à réduire le mieux possible tous les facteurs de dépendance et à accroître les ressources et potentiels de socialisation, de formation et d’insertion dans l’environnement et la société.

Une ambition pour l’usager

Que les personnes handicapées ne soient plus «citoyens invisibles» est un enjeu de la politique et des compétences au sein des établissements et services. Les usagers ne sont pas maintenus dans le seul statut ou rôle de bénéficiaires.

Toute action d’aide, de soin et d ‘accompagnement doit veiller à solliciter directement ou indirectement la participation de chacun à son projet individuel et à sa vie affective et sociale. Les parents et familles sont parties prenantes des projets et des initiatives, mais la personne usager reste eu centre de la dynamique.

L’accompagnement doit aider chacun à «grandir» et à affirmer progressivement son statut et sa position de personne et d’adulte à part entière.

L’association assume son rôle d’information, de guidance et de soutien auprès des familles, à partir de son réseau d’administrateurs et de bénévoles et au sein des établissements et services.

La qualité sociale et la lisibilité de la compétence dans l’association

L’éthique associative, les exigences nouvelles des politiques sociales, la demande d’une plus grande transparence, invitent les établissements et services à une plus grande lisibilité des projets, des modalités et des compétences et prestations.

La qualité se définit à partir de l’usager et de son projet individuel. La logique de service prime sur la structure, elle nécessite une adaptation continue de l’organisation dans les établissements tout autant qu’une coopération accrue entre les différents services et les structures partenaires

La qualité sociale dans l’association engage vers la définition de référentiels, à partir des projets d’établissements, des projets individuels et de l’ensemble des processus d’accompagnement et de développement des missions dans l’association.

Les directeurs, en lien avec les administrateurs, sont les maîtres d’œuvre du développement de la politique et des projets. Les établissements font parties intégrantes d’un dispositif «Papillons Blancs de Beaune, qui affirme des valeurs de communication, de transversalité et de coopération internes.

L’adaptation continue des établissements et l’innovation dans les réponses

L’association fait en sorte que les réponses apportées soient adaptées aux contextes et à l’actualité. Et que soit évité le risque permanent de l’institutionnalisation des services. La capacité d’écoute, d’observation, d’imagination est soutenue de telle sorte à ce que les projets et les prestations soient compatibles avec une analyse des besoins évaluée dans la plus grande concertation et associant une diversité d’acteurs dans l’association.

Le regard critique, le travail en équipe, le dialogue, l’interpellation réciproque, l’ouverture et le développement des compétences et des ressources humaines, constitue un enjeu et un défi permanent qui sollicite chacun dans les établissements et services, et qui engage les différents partenaires dans l’association.

Les actes techniques et les différentes prestations n’ont de sens qu’à travers la philosophie associative, et l’éthique associative est une référence pour les acteurs œuvrant pour le développement des missions.

 

 

 

 

Informations supplémentaires